Critique : RONDODASOSA – « Blue Tape » [Traccia per traccia]

Un hommage doit être rendu à Rondodasosa pour cette mixtape « Blue Tape ». Reconnaissez sa volonté de s'impliquer seul.

Douze titres dont Rondo est le protagoniste. Seulement lui. Il tient seul les différentes chansons sans le soutien et l'aide de l'exploit. frapper les générateurs.

Un risque mais aussi un signe de sa confiance artistique acquise ces dernières années.

Attendu par les particuliers Ville et Adderall, « Blue Tape » est un projet qui veut dépasser les frontières italiennes. L’objectif est également d’apporter son son et sa vision de manière crédible à l’étranger.

Une mixtape dont les rythmes ont les bases du hip hop le plus sombre et street, celui qui phrase avec drill et trap.

Sur le plan lyrique cependant, il est violent, rude, provocateur, ambitieux, exaspérant. Une combinaison de paroles brutes et gangsters, qui dressent un portrait intense de la vie dans la rue, mais aussi d'histoires d'amour, dans un romantisme mielleux inattendu et presque maladroit.

L’inconvénient de « Blue Tape » réside précisément dans l’essence du projet. On voit les qualités et le talent pour prendre son envol, il ne lui reste plus qu'à travailler pour éliminer les mille atours et traits stylistiques dus à la sous-culture de référence, pas seulement penser à gagner de l'argent et à être proxénète et atteindre un tournant pour accomplir la catégorie saut, de trappeur-arnaqueur avec de bonnes perspectives à artiste complet.

C'est le nouveau défi de Mattia Barbieri !

PISTE PAR PISTE

1. VILLE (produit par Rivreck)
La mixtape s'ouvre avec « Town », un voyage intense à travers les rues sombres et les tentations de Milan. Sur une production Jersey, Rondodasosa alterne un rap mordant avec un refrain mélodique sombre et magnétisant.

2. BONNE JOURNÉE POUR TUER QUELQU'UN (produit par NKO)
Avec la deuxième chanson de la cassette, Rondo poursuit avec une vision artistique internationale avec des éléments musicaux du hip hop de Memphis. Des paroles de rue sans équivoque sur une production de NKO avec un piano hypnotisant qui se mêle aux scratchs pour servir de tapis sonore à un texte qui montre le côté le plus horrifique et sanglant de la réalité de Rondo.

3. 2+2 (produit Zorza.808)
Du caractère et une forte personnalité n'ont jamais manqué à l'artiste né en 2002 qui donne dans cette chanson un street banger dévastateur. Maintenant que le poids des difficultés de grandir dans certains contextes sociaux s'est allégé, toutes les complications liées au fait d'être célèbre tout en conservant son identité reposent sur les épaules de Rondo.

4. ADDERALL (produit par Tusk, Pses)
« Adderall » est une chanson qui vous vient à l’esprit et qui ne ressort plus jamais grâce à une mélodie qui tue. Rondodasosa explore le thème des substances en dépassant les limites de l'espace tracé par la légalité, rendant hommage à une légende du drill de Chicago, King Von.

5. 2016 (produit Hoodini)
Comme vous pouvez le comprendre d'après le titre, cette chanson fait revivre les vibrations trap de 2016, une année cruciale pour la musique italienne qui a définitivement changé les règles du jeu. Le texte et le son ne peuvent être que pièges, au centre des paroles nous voyons plutôt le lien de Rondo avec ses amitiés et sa réalité, San Siro.

6. GANGSTA LIFE (produit par Rivreck)
L'un des épisodes les plus gangsta rap de la cassette. Le rappeur de San Siro expose clairement – sur des sons de Jersey – que dans la rue il y a des valeurs et des codes à suivre pour être respectés : « Je reste fidèle à mon code ».

7. NE CRYEZ PAS (produit par Sadturs, KIID, MILES)
« Don't Cry » est une chanson d'amour et offre une face souvent cachée de Rondo qui ne manque cependant pas de toujours souligner son lien avec la route. Une chanson d'amour gangsta qui raconte une histoire d'amour du point de vue de l'artiste.

8. DOUBLE COUPE (produit Hoodini, tarantinothe3rd)
Dans ce morceau, Rondodasosa compare intelligemment l'amour d'une fille à celui d'une arme à feu. Un véritable dévouement sincère à une arme qui symbolise le seul élément sur lequel on peut faire confiance dans un contexte délicat et compliqué comme celui de la route.

9. MOTIVATION (produit Hoodini)
La chanson aux vibrations les plus mélancoliques de la bande qui est cependant contrebalancée par un message de motivation sous-jacent. Des souvenirs d’époques révolues refont surface dans un quotidien vécu perpétuellement en marge, le tout au rythme de mélodies bouleversantes.

10. RETOUR (prod. Tusk, Frames, ghendead)
« Je ne souhaite à personne d'avoir du boeuf dans le rap. » Ce morceau est du pur drill, un genre que Rondo a apporté en Italie et qu'il utilise à cette occasion comme tapis sonore pour parler de trahisons, de fausses amitiés et pour réfléchir sur sa condition compliquée qui l'amène à préférer la solitude aux fausses relations.

11. SRT (produit JimyIce, DaINO)
Le parcours de l'artiste de San Siro se poursuit avec une chanson rapide, énergique et fière. Rondo est conscient de son statut et ne bouge pas d'un pouce de ses valeurs, préférant plutôt la mort.

12. HUSTLER (produit par Hoodini, Cosy)
« Hustler » est une chanson représentative de la nouvelle vision de Rondodasosa, c'est ce que pourrait être son manifeste. Son ambition l'amène à se considérer non plus comme un rappeur mais comme un arnaqueur, une personne déterminée à s'émanciper économiquement et qui a faim de continuer à s'élever de plus en plus haut.

13. TIMBERLAND BLUE (produit Ddusi, KIID, Blssd)
La mixtape de Rondo se termine par une chanson purement swag dans laquelle l'artiste revendique sa position de lanceur de tendances. Dans le plus pur style hip hop, « Timberland Blue » est une chanson élégante qui met en valeur le caractère unique de Rondo.

SCORE PISTE PAR PISTE : Note 6,50

1. Ville – Note 6,75
2. Bonne journée pour avoir tué quelqu'un – Note 7,00
3. 2+2 – Cote 6,00
4. Adderall – Note 6,15
5. 2016 – Note 6,00
6. Vie de gangsta – Note 6,25
7. Ne pleure pas – Note 6,25
8. Double tranchant – Note 6,50
9. Motivation – Note 6,50
10. Revenez – Note 6,00
11. SRT – Cote 6,00
12. Note de l'arnaqueur 6,75
13. Bleu Timberland – Note 6,25

À ÉCOUTER MAINTENANT

Town – Bonne journée pour tuer quelqu’un – Hustler

À SAUTER IMMÉDIATEMENT

Une écoute puis une concentration sur quelques chansons. le reste n'est qu'un accompagnement !

LISTE DES TRACES

DISCOGRAPHIE

VIDÉO