Critique : SPRINTS – « Lettre à soi »

Attendu comme l’une des premières grandes sorties de cette année 2024 naissante, les Dubliners Sprints sortent leur premier « Letter to Self ».

Un disque qui voyage continuellement entre riffs garage-punk entourés de paroles de terreur sociale, de sentiment de catharsis, d’angoisses quotidiennes et de cauchemars urbains.

Mené par la chanteuse Karla Chubb et composé du guitariste Colm O’Reilly, du bassiste Sam McCann et du batteur Jack Callan, le quatuor irlandais s’inspire de PJ Harvey, Pixies, Strokes et Fugazi mais aussi de Savages (il y a une nette assonance du titre de Adorer Adorer Adorer), Bauhaus et aussi LCD Soundsystem et ça sonne un peu comme la réponse plus punk des concitoyens de Fontaines DC

Un son droit, tendu et rugueux, plein de névroses sonores et de distorsions mais sans jamais perdre de vue la piste de danse pour mosh et sauter à fond !

A l’écoute de l’album on est entouré d’un mélange musclé riche de batterie qui frappe sans cesse, de basses qui grondent avec urgence, de guitares qui arrachent des accords puissants si vite qu’ils semblent sur le point d’exploser avec tout atténué et amplifié par la voix, parfois angélique et parfois démoniaque, par la chanteuse et front-woman Karla Chubb.

« Letter to Self » est une alchimie abrasive mais accessible. Un noise-rock fort et pas plein de clichés et de clichés qui augure bien pour ce début d’année 2024 !

CITATIONS

Peut-être que vivre est facile / Peut-être que mourir est pareil
(Cathédrale)

NOTE : 7,50

LES VOTES DES AUTRES

Nom: 10h00
Magazine Bricolage : 10h00
Musique de choc : 9h00
Non coupé : 8h00
Mojo : 8h00

À ÉCOUTER MAINTENANT

Ticking – L’Ombre d’un doute – Esprit littéraire

À SAUTER IMMÉDIATEMENT

Rien… droit, rapide, rock, essentiel.

LISTE DES TRACES

LA DISCOGRAPHIE

2024 – Lettre à soi-même

LES VIDÉOS

WEB ET SOCIAUX

https://www.sprintsmusic.com/
https://www.instagram.com/sprintsmusic/
https://bio.to/SprintsIB