Niko Pandetta entame une grève de la faim en prison

Niko Pandetta entame une grève de la faim en prison

Niko Pandetta est en prison à Opera depuis trois mois pour trafic de drogue avec une peine de 4 ans.

Fin novembre, il avait écrit une lettre de prison, dans laquelle il racontait essentiellement comment, avant même d’être arrêté, il avait des difficultés à travailler en tant qu’artiste en raison de dates de live manquantes, de contrats avec des labels non conclus et de radios pas jouer sa musique. « Ils m’ont enlevé ma liberté artistique avant celle physique » il a écrit.

Il est maintenant de retour pour nous donner de ses nouvelles avec une lettre manuscrite partagée dans ses stories IG.

Niko Pandetta parle de la situation qu’il vit en prison, du fait qu’il se voit refuser des entretiens avec sa famille et ses amis et des appels téléphoniques. Il a passé la première semaine en prison à l’isolement et maintenant il ne peut plus communiquer avec le monde extérieur. Il a décidé de faire une grève de la faim pour faire passer le message sur sa condition carcérale et avoir la possibilité d’être transféré dans un autre établissement.

Voici ses mots :

«ÇA FAIT 3 MOIS.

LE JOUR QU’ILS M’ONT AMENÉ À L’OPÉRA QUE QUELQU’UN A CÉLÉBRÉ.

J’AI FAIT UNE SEMAINE D’ISOLEMENT. SANS POUVOIR PARLER À PERSONNE, SANS CIGARETTES, SANS RIEN, SEULEMENT AVEC MOI.

APRÈS UNE SEMAINE D’ISOLEMENT, ILS M’ONT AMENÉ À LA SECTION DES DROGUES, SANS M’OBTENIR UNE ANALYSE D’AUCUNE SORTE, NI AUCUNE ENTRETIEN AVEC LE DIRECTEUR.

JE NE LUI AI PARLÉ QU’UNE SEULE FOIS, SA PRIORITÉ ÉTAIT DE M’APPELER POUR UN ENTREVUE NI DE PARLER DE MA RÉÉDUCATION, NI D’ESSAYER DE COMPRENDRE MES PROBLÈMES DE PRISONNIÈRE. MAIS IL A ÉTÉ MAINTENU POUR M’HUMBLER EN TANT QUE PERSONNE ET EN TANT QU’ARTISTE. DU PLUS HAUT DE SA SUPÉRIORITÉ OSTENTANTE IL M’A JUGE AINSI QUE MA MUSIQUE ET M’A FAIT COMPRENDRE QUE DANS LE BÉBÉ NOUS NE SOMMES PAS TOUS LES MÊMES, MAIS JE LE SAVAIS DÉJÀ.

J’AI DEMANDÉ DES ENTREVUES ET LES APPELS TÉLÉPHONIQUES QUE JE VOUDRAIS EN TANT QUE DÉTENU MAIS ILS CONTINUENT DE LES REJETER. JE VOIS LES AUTRES PRISONNIERS ALLER EN INTERVIEW AVEC LA FAMILLE ET LES AMIS, ILS ME NIENT, ILS NIENT TOUT BIEN QUE JE N’AI RIEN DE DIFFÉRENT DES AUTRES PRISONNIERS.

J’avais l’habitude de me presser, mais ce qu’ils essaient de faire maintenant, c’est de me détruire physiquement et mentalement.

J’AI OUBLIÉ QUE POUR UN ÉCRAN RÉALISÉ EN APPEL VIDÉO VIA WHATSAPP, RÉALISÉ PAR UNE PERSONNE ET PUBLIÉ SUR TIKTOK ET DEVENU VIRAL, LES APPELS VIDÉO ONT ÉTÉ SUSPENDUS ET SIGNALÉS ET PLAINTS.

JE N’EN PEUX PLUS POUR CELA, JE SUIS EN GRÈVE DE LA FAIM ET J’ESPÈRE ÊTRE TRANSFÉRÉ BIENTÔT DANS UNE STRUCTURE OÙ MES DROITS PRISONNIERS PEUVENT ÊTRE RESPECTÉS.

JE NE DEMANDE PAS DE FAVORIS, JE VEUX JUSTE RECEVOIR LE MÊME TRAITEMENT QUE LES ÉTABLISSEMENTS PRISONNIERS RÉSERVENT À TOUS LES AUTRES PRISONNIERS, JE DEMANDE À TOUS MES FANS ET TOUS MES COLLÈGUES ARTISTES ET CEUX QUI M’AIMENT DE PARTAGER CE MESSAGE MO POUR QUE JE PUISSE OBTENEZ UN SIGNAL AUX AUTORITÉS COMPÉTENTES POUR QUE JE PUISSE EFFECTUER LA PEINE DANS LA SÉRÉNITÉ. LAISSEZ-MOI PAYER POUR MES ERREURS (CRIMES) PAS POUR MA MUSIQUE.

OPÉRA 15/01/2023 Niko Pandetta.

Catégories Rap